Impôt sur les rentes viagères: impôt – Assurance décès

Rente viagère libre, rente viagère libre, mashup

Comme vous le savez, la France a un système fiscal qui dit que c'est le moins compliqué. La distinction entre une rente viagère et une rente viagère libre considérée est très importante pour l’impôt applicable. Il existe une taxe distincte pour chaque type de rente. Mais encore une fois, c'est un bâillon. Les produits d'épargne retraite, ainsi que le PEA, sont considérés comme une rente. Dès que le paiement de la rente commence, le capital est aliéné [le capital reste dans la compagnie d’assurance en échange de sa promesse de verser à l’assuré une rente jusqu’à son décès]. Il existe des différences entre les produits, vous devez donc créer trois tas:

  1. Les rentes viagères habituellement payées [s’il s’agit d’assurances vie et de PERCO],
  2. Rente viagère déductible [par exemple PERP, contrat Madelin, PréfonRetraite, Corem, CGOS, etc.],
  3. La rente viagère est à prendre en compte, mais aucun revenu n’est collecté [cas PEA].

1 – Impôt sur les rentes vivantes et prélèvement en conséquence [assurance vie et PERCO]

Payer un préjudice dans le contexte d'une rente Contrat d'assurance vie, PERCO et nouveau collectif PERSeule une partie de la rente est soumise à l'impôt sur le revenu. Cette section varie en fonction de l'âge auquel vous avez versé votre pension pour la première fois.

À la date du premier versement, la partie imposable est la suivante:

  • 70%, si vous avez moins de 50 ans,
  • 50% si vous avez entre 50 et 59 ans,
  • 40% si vous avez entre 60 et 69 ans,
  • Si vous avez plus de 69 ans, 30%.

Attention Vous devez indiquer le montant total de la rente viagère sur la déclaration de revenus. Par votre membre de famille fiscal. L'administration fiscale calculera ensuite la partie imposable.

Les déductions de sécurité sociale ne s'appliquent également qu'à la partie imposable. Depuis 2018, le taux d'imposition social applicable aux rentes viagères est de 9,10% [la CSG est de 8,3%, le CRDS est de 0,5% et la contribution supplémentaire à la solidarité: 0,3%].

Par exemple La rente viagère doit être considérée : Pour les personnes âgées de 63 ans, au moment où elle commence à la contacter, la pension annuelle est de 5 000 euros, puis la partie imposable sera de 2 000 euros [5 000 x 40%]. La cotisation de sécurité sociale est de 182 euros [soit 2 000 euros * 0,091 euros]. Toutefois, le montant de l'indemnisation sur la déclaration d'impôt est de 5 000 euros.

2 – Impôt sur la rente vivante, mais exonération fiscale [PERP, PER personnel, pension Préfon, Madelin, Corem, CGOS, etc.]

Les rentes fournies par ces produits d’épargne-retraite, comme le récent RAP personnel, sont imposées Pension de retraite. Après application de la déduction de 10% [limites minimale et maximale applicables] aux pensions de retraite, celles-ci sont soumises à l’impôt sur le revenu. La déduction fiscale pour chaque retraité ne doit pas être inférieure à 389 euros et la réduction de l'impôt familial pour chaque ménage ne doit pas dépasser 3 812 euros. Le taux de cotisation de sécurité sociale s’applique également à 9,10%.

L'administration fiscale impose automatiquement une exonération fiscale de 10% sur le total de la pension et de la rente. Vous devez déclarer votre pension et la pension du contribuable. En fait, le montant de ces pensions n'est pas enregistré dans la déclaration de revenus pré-remplie que l'administration fiscale vous a envoyée.

Par exemple Rente viagère sous forme de prix [mais les taxes sont considérées comme gratuites] : Pour les personnes âgées de 63 ans, au moment où elle commence à la contacter, la pension annuelle est de 5 000 euros et la partie imposable de 4 500 euros [5 000 x 90%]. Les contributions de sécurité sociale s'élèvent à 409,50 euros [4 500 euros * 0,091 euros]. Toutefois, le montant de l'indemnisation sur la déclaration d'impôt est de 5 000 euros.

3 – Impôt sur les rentes viagères pour les biens non imposables [PEA]

Le PEA est le seul produit financier pouvant bénéficier d’une rente viagère sans impôt sur le revenu. Les cotisations de sécurité sociale sont toujours dues. Par conséquent, le PEA est le produit financier privilégié des épargnants qui souhaitent choisir une rente viagère.

Par exemple Frais de rente viagère [mais pas de revenu] Pour une personne de 63 ans, lorsqu'elle commence à la toucher, la pension annuelle est de 5 000 euros, puis la partie imposable de 5 000 euros. La cotisation de sécurité sociale est de 455 euros [soit 5 000 euros * 0,091 euros].

Laisser un commentaire