de Le Matin – Le gouvernement approuve le fonds d'assurance maladie marocain pour remplacer le CNOPS -Prévoyance

Une réunion du conseil de gouvernement présidée par le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.

Le gouvernement vient d'adopter un nouveau texte relatif à la Caisse marocaine d'assurance maladie (CMAM), institution publique issue de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNOPS). Les nouvelles règles concernent spécifiquement l'organisation du conseil d'administration de la Caisse.

Le Conseil, réuni jeudi, était présidé par le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, et a adopté le décret n ° 2-19-328 portant exécution du décret n ° 2.18.78 portant création du Fonds marocain. Assurance maladie. Selon un communiqué du département chargé des relations avec le parlement et la société civile, le texte prévoit que le fonds devrait être placé sous le contrôle du bureau de placement compétent du gouvernement, en tenant compte des privilèges. Attribué au ministère de l'Économie et des Finances.
Le texte adopté par le Comité exécutif souligne également que le conseil d'administration du fonds sera présidé par le chef du gouvernement ou un organisme gouvernemental désigné à cet effet. Le conseil sera composé d'un président, de huit membres représentant le gouvernement et d'un représentant de la commission nationale de l'assurance maladie, à la lecture de la déclaration du département. Selon le même texte, le comité comprendra également des représentants de quatre sociétés mutuelles d'assurance affiliées au système d'assurance maladie obligatoire du secteur public.
Le Conseil de gouvernement a également examiné le projet de décret portant prolongation de la durée du mandat de certains membres du conseil de la Caisse nationale des assurances sociales. Selon la déclaration du ministère, le comité est composé de 24 membres, nommés par le chef du gouvernement. Selon la loi régissant le fonctionnement de l'institution, il y a 12 membres représentant le pays, dont des représentants de l'Agence nationale d'assurance maladie, le président des huit organisations d'entraide, la Fondation de l'organisation nationale de protection sociale et quatre membres représentant les centrales syndicales les plus représentatives. .
Le Conseil de gouvernement a également approuvé le projet de décret n ° 2.19.16, qui met en œuvre l'article 5 de la loi n ° 80.12 sur l'évaluation et l'assurance de la qualité de l'Institut national de l'enseignement supérieur et de l'enseignement supérieur. Recherche scientifique (ANEAQ). Selon la déclaration du Département, le projet vise à permettre aux organismes publics chargés de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de modifier et de compléter les normes de qualité déjà établies par l’Agence dans le cadre d’un plan de réussite. Position avancée du Maroc dans l'Union européenne. Lors de sa réunion hebdomadaire, le Conseil du gouvernement a également adopté le projet de décret n ° 2.19.151, qui modifiait la loi n ° 2.184.67 de la Commission de l'ordre public du 21 septembre 2015. Le secrétaire général du gouvernement a proposé que le projet vise à modifier les dispositions de l’article 40, paragraphe 1, de la loi susmentionnée et de l’article 41, de sorte que le président du Comité de l’ordre public national, des fonctions nationales et étrangères et des indemnités de déplacement, telles que rapporteurs généraux et chefs d’unité. .

Laisser un commentaire